GEFISWISS lance un fonds infrastructure en faveur de la transition énergétique du secteur immobilier suisse --- Communiqué de presse ---

GEFISWISS lance un fonds infrastructure en faveur de la transition énergétique du secteur immobilier suisse --- Communiqué de presse ---
(6051)

Circulaires internes

COMMUNICATION

 

 

GEFISWISS - Energy Transition Fund

 

GEFISWISS lance un fonds infrastructure en faveur de la transition énergétique du secteur immobilier suisse. Premier produit s’inscrivant pleinement dans la Stratégie 2050 de la Confédération.

GEFISWISS annonce le lancement du premier fonds dédié aux infrastructures énergétique dans le secteur immobilier en Suisse. Ses investissements se concentreront notamment dans les réseaux de chaleur, les installations photovoltaïques ainsi que d’autres solutions d’efficience énergétique prônées par la Stratégie Energétique 2050 et les Perspectives Energétiques 2050+ de la Confédération. En Suisse, le produit est réservé à une clientèle qualifiée, professionnelle ou institutionnelle.

Spécialiste de l’investissement direct local, le gérant d’actifs lausannois GEFISWISS s’est concentré sur le développement de projets immobiliers durables depuis plus de 10 ans. Par ce biais, la société a acquis une grande expertise dans la réalisation et l’exploitation d’infrastructures énergétiques immobilières, que l’on retrouve dans tout projet d’envergure. Consommateur d’environ 40% de l’énergie primaire et responsable de plus de 25% des émissions de CO2 en Suisse, le secteur immobilier se doit de réduire son impact.

Boris Clivaz, CEO de GEFISWISS, déclare : « Avec ce nouveau fonds, nous agissons concrètement en faveur de la réduction des émissions de CO2 du secteur immobilier, nous favorisons l’emploi et les retombées économiques locales et nous souhaitons assurer un juste rendement en faveur de nos investisseurs. Ce fonds s’inscrit pleinement dans la vision de GEFISWISS en faveur des investissements responsables ».

Le contracting[1] pour les infrastructures énergétiques décentralisées des bâtiments, qui appartiennent traditionnellement aux propriétaires ou aux collectivités, reste une solution méconnue de la part des investisseurs. Mais les besoins importants d’investissements à venir ainsi que de récentes modifications législatives tendent toutefois à favoriser la détention de ces actifs par des tiers-investisseurs. « Le nouveau droit du bail, traitant du contracting énergétique ou encore la nouvelle loi sur l’énergie qui facilite la création de réseau de consommation propre (RCP), ont rendu le financement des infrastructures énergétiques immobilières attractif pour qui maitrise cet environnement » explique Boris Clivaz.

La stratégie d’investissement de ce nouveau fonds se concentre principalement sur les solutions de production d’énergies renouvelables, comme les installations solaires en toitures, les réseaux de chaleur/froid à distance ou encore les installations d’efficiences énergétiques. Elle s’oriente sur des projets d’infrastructures privés, liés à des parcs immobiliers, ou des infrastructures publiques. 

 

Ce fonds se veut ainsi un partenaire pour les collectivités et propriétaires de parcs immobiliers pour financer et exploiter des installations conformes à la Stratégie Energétique 2050.

Une structure adaptée aux exigences des investisseurs institutionnels

Ce nouveau produit répond aux objectifs politiques de la modification des directives de placements OPP2 visant à favoriser les investissements locaux en infrastructures durables. En effet la nécessaire transition énergétique en Suisse offre d’importantes opportunités d’investissements, notamment pour les caisses de pensions. « Les infrastructures énergétiques du secteur immobilier disposent des mêmes avantages traditionnellement associés aux infrastructures. Elles permettent surtout d’investir localement, avec impact, tout en obtenant des rendements similaires mais faiblement corrélés à l’immobilier » déclare César Pidoux, Responsable de la relation investisseurs chez GEFISWISS.

Créé sous forme de SICAV-SIF luxembourgeoise en collaboration avec la société de direction de fonds (AIFM) Lemanik Asset Management, ce nouveau fonds à durée de vie indéterminée offre une liquidité semestrielle. « Pouvoir conserver ces actifs de rendement sur le long terme et bénéficier d’une structure régulée figuraient parmi les exigences des investisseurs qui ont décidé de nous rejoindre dans notre démarche visant à soutenir activement la Stratégie Energétique 2050 » explique encore César Pidoux.

Un important potentiel de développement 

 

En raison des procédures d’autorisation qui freinent le déploiement du capital, GEFISWISS a limité les souscriptions à 50 millions de francs pour l’année 2022. La moitié de ce montant est attendue au lancement du fonds à fin mai, provenant de caisses de pensions soucieuses de réaliser des investissements locaux et durables.

Des ouvertures de capital ultérieures seront effectuées en fonction des opportunités d’investissement. « A terme, le fonds peut viser une taille de plusieurs centaines de millions de francs, une goutte d’eau par rapports aux besoins de financement induits par la transition énergétique du secteur immobilier » conclut César Pidoux.

[1] Le contracting énergétique est une offre globale de services énergétiques qui permet au propriétaire de confier les aspects techniques et financiers à un tiers appelé contracteur et d’acheter une prestation de fourniture d’énergie (thermique ou électrique) à un prix convenu.

 

Sources : GEFISWISS

  



Communiqué de presse FR (10.05.2022).pdf...