Swissroc Investment rachète un portefeuille de BMS pour 50 millions de francs et lance le véhicule d'investissement "Swissroc Industrial Opportunities "

2021-04-13

Swissroc Investment

Communication/Mitteilungen - Swissroc Investment rachète un portefeuille de BMS pour 50 millions de francs et lance le véhicule d'investissement "Swissroc Industrial Opportunities "
(4175)

Circulaires internes

COMMUNICATION

 

 

 

Swissroc Investment annonce le rachat d’un portefeuille de BMS (Building Materials Suisse), filiale du Groupe BME (Building Materials Europe) et lance le véhicule d’investissement “Swissroc Industrial Opportunities (CH) SA”.

 

Swissroc Investment annonce l’acquisition d’un portefeuille immobilier industriel et logistique de cinq biens en Suisse Romande. L’opération, d’un montant global de près de 50 millions de francs (incluant des CAPEX à venir), s’inscrit dans le cadre de l’optimisation et du redéploiement stratégique des points de vente de BMS, détenue par BME Group. L’acqui[1]sition s’est faite fin mars 2021. Une étape majeure pour le groupe Swissroc, qui structure la transaction par le lancement du véhicule d’investissement “Swissroc Industrial Opportunities”.

 

L’OPÉRATION

 

A l’issue d’une procédure d‘appel d‘offres en deux phases, lancée en septembre 2020 par CBRE (menée par M. Vincent Leroux et ses équipes), Swissroc Investment, avec l’appui d’une poignée de ses investisseurs historiques, annonce le rachat d’une partie du portefeuille de BMS. Sur les 12 propriétés commerciales et industrielles mises en vente, 5 ont été remportées par Swissroc. Situés dans trois cantons, à Bussigny, Bulle, Givisiez, Viège et Aigle, les biens, représentant plus de 90’000 m2 de terrain, se caractérisent par une grande mixité en termes de maturité de projet (repositionnement, développement, stable) et offrent un potentiel de développement considérable grâce à leurs réserves et excellentes localisations.

 

« Il est rare de trouver un portefeuille aussi qualitatif, notamment dans le secteur de la logistique. Ce dernier est équilibré et regroupe des actifs aussi attractifs que complémentaires, si on considère les emplacements, le potentiel de développement, etc. », commente Cyril de Bavier, CEO de Swissroc Group.

 

Sur le plan stratégique, Swissroc Investment et BMS - qui devient locataire sur certains sites - continueront de travailler main dans main sur une partie des actifs, tels qu’à Bulle, où BMS entend construire une halle logistique.

 

Dans la continuité de cette acquisition, Swissroc Investment annonce le lancement du véhicule d’investissement “Swissroc Industrial Opportunities”. Une opération menée en collaboration avec l’étude Borel & Barbey (légal), l’étude Kellerhals Carrard (structuration et fiscal) et l’UBS (financement).

 

UN THÈME D’INVESTISSEMENT DES PLUS CONVAINCANTS

 

Le véhicule d’investissement “Swissroc Industrial Opportunities” s’adresse aux investisseurs souhaitant investir dans un segment aux perspectives de croissance attrayantes. Il témoigne notamment du fort intérêt pour les actifs d’immobilier logistique comme les entrepôts, dont la performance est supérieure à celle des actifs de logement et de bureaux.

 

« La logistique est actuellement l’une de nos principales cibles d’investissement. Nous sommes convaincus qu’il s’agit de l’une des classes d’actifs clés de ces dix prochaines années, avec l’artisanat, les datas centers, le médical, etc., tout autant de sujets attractifs qui se retrouvent dans les zones industrielles. Elle offre encore des taux de rendement intéressants, des grandes possibilités de diversification du risque (core ou opportuniste) en comparaison des autres secteurs et des revenus stables. À noter que c’est l’une des classes d’actifs qui reste accessible aux investisseurs étrangers. », affirme Cyril de Bavier.

 

Au cours des cinq à sept prochaines années, les analystes financiers¹ tablent sur un total return annuel pour ces investissements compris entre 5 et 10% en moyenne. Un taux de rendement anticipé, particulièrement attrayant compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêt en Europe. Le segment profite notamment de la croissance économique, de l’essor continu du commerce en ligne qui rend nécessaire le recours à des plateformes de stockage et de tri au plus près des consommateurs pour assurer les livraisons à domicile ainsi que du mouvement de rationalisation des chaînes de distribution.

 

« Avec une part croissante de la population vivant dans des zones urbaines denses, la demande locative en installations neuves et efficaces en dehors des villes, ainsi que les besoins logistiques du dernier kilomètre, continueront à stimuler une forte dynamique de marché. En outre, les entreprises et consommateurs sont toujours plus nombreux à utiliser des plateformes Internet pour s’approvisionner et consommer, ce qui stimule la demande d’entrepôts et de biens immobil­iers logistiques. Sans oublier les artisans, qui sont de plus en plus nombreux à quitter les centres urbains pour s’installer en périphérie. », poursuit le CEO de Swissroc Group.

 

DES AMBITIONS AFFIRMÉES

 

Actif dans le marché privé de l’immobilier depuis 2018, Swissroc Investment se distingue par un management expéri­menté, par la grande continuité de ses résultats ainsi que par un excellent profil risque-rendement.

 

Si cette opération marque le lancement du fonds “Swissroc Industrial Opportunities”, l’entité de Swissroc Group entend rapidement développer et faire croître son portefeuille. Elle vient notamment de recruter Alexandre Monney, un des spécialistes de ce marché, pour en assurer la gestion.

 

De nouvelles acquisitions sont d’ores et déjà à l’étude, avec pour ambition de faire croître le portefeuille à plus de 500 millions de francs supplémentaires rapidement et pourquoi pas à terme, le coter sur les marchés publics.

 

« Cette opération marque une première étape parmi d’autres à suivre. Nous comptons devenir un leader dans le secteur, tout en continuant à travailler main dans la main avec des acteurs de l’industrie. Notre objectif : exceller dans le métier de l’Asset Management immobilier, gagner la confiance des acteurs institutionnels et viser une première cotation en bourse avec ce véhicule. », conclut Cyril de Bavier.

 

 

Sources : Swissroc Investment SA

 



Communiqué de presse (13.04.2021) FR.pdf...